A Montélimar (Espace Educatif et Sportif)

GSMHGUC bat Montélimar-Cruas  34-33 (mi-temps 19-17)

Arbitres: Mr Devay et Blatry

 

Grace à ce court succès samedi soir lors de la dernière journée, les Isérois décrochent officiellement leur maintien en Nationale 1.

 

 

A défaut de véritable enjeu puisqu’il fallait de nombreuses circonstances défavorables au GSMHGUC pour filer vers la N2 en cas de défaite, ce dernier match de la saison promettait de l’engagement. Les deux équipes ayant pour habitude de ne se faire aucun cadeau depuis la quinzaine d’années qu’elles se côtoient. D’ailleurs, la rencontre aller dans l’Isère n’avait pas failli à la tradition avec un match physique et du handball souvent dur. Tant que cela reste du handball…

 

Eddy St-Cyr (14 arrêts) et le GSMHGUC ont profité de l’apathie des locaux pour faire la différence. Et malgré un retour stressant en fin de match, le maintien en Nationale 1 est en poche.

 

Dès les premières minutes, le GSMHGUC s’attachait à prendre la température du match plutôt que de réellement montrer les crocs comme aurait pu le faire une équipe qui vient en terre hostile sauver sa peau. Camara, pas le plus costaud sur le terrain, traversait d’ailleurs en deux dribbles le cœur de la défense apathique des Rouge et Blanc pour donner un avantage mérité à l’USMC (8-3, 15min).

Il fallait un rapide coup de gueule de Benkahla et la roublardise de Bendjaballah, toujours redoutable chipeur de ballons en défense avancée, pour déclencher une vraie réaction des Martinéro-Grenoblois qui avaient compris que leur défense de plus en plus haute déréglait la machine offensive des locaux.

 

Huit minutes à dérouler !!!

En 8 minutes, chrono en main, le GSMHGUC infligeait un cinglant 10-1 (9-13, 23min) à une équipe peut-être déja en vacances et retournait à son avantage un match mal engagé. L’USMC, troisième au classement faut-il le rappeler, n’avait sans doute pas connu une période aussi douloureuse cette saison. Il ne s’agissait pas de parler de temps faible mais plus logiquement de véritable trou noir pour qualifier ces dix minutes d’absence. A ce rythme, le maintien pour le GSMHGUC allait bon train. Même le début de seconde mi-temps était encore à l’avantage d’Isérois. Dei-Negri et Ampère garnissaient le compteur jusqu’à compter sept buts d’avance (20-27, 37min). Il les fallait bien car la fin de match était plutôt montilo-cruassienne. La partie et le maintien du GSMHGUC se jouaient alors à la toute dernière minute (33-33, 59min) et grâce au but salvateur de Laurent. L’essentiel est la pour le club Martinéro-Grenoblois. La N1 est toujours d’actualité…

 

Les joueurs, staffs et dirigeants laissent éclater leur joie, la saison se termine par une bonne note… A l’année prochaine en N1!!!

 

IMG_1570